SAINT-MARTIN-DE-SEIGNANX

ville Saint-Martin-de-Seignanx

FERMES, RÉSERVES ET AGENDA 21

Chef lieu du canton, Saint-Martin-de-Seignanx en est aussi la commune la plus étendue (4500ha pour près de 5000 habitants). Au nord, la réserve naturelle du marais dOrx représente une étape migratoire européenne de premier plan. Au sud, le fleuve et ses barthes (zones humides du bord de l’Adour) font également l’objet d’un intérêt écologique majeur, notamment de la part du Centre Permanent d’Initiative à l’Environnement (CPIE) qui gère et protège le site.

Au gré des saisons, les forêts de pins, chênes, aulnes, châtaigniers, acacias… permettent la randonnée, la cueillette (cèpes, châtaignes…) ou la chasse (palombe, bécasses…). Les fermes qui parsèment le paysage vivent de la culture (céréalière, maraîchère, forale…) et de l’élevage ; celui des volailles bien sûr mais aussi des «blondes d’Aquitaine». Cette race bovine prisée pour sa viande fait d’ailleurs l’objet d’un concours annuel, à l’occasion des fêtes d’été (comice agricole mi août).

visuel Saint-Martin-de-Seignanx
Autre particularisme local, Saint-Martin-de-Seignanx possède 2 bourgs distants d’un kilomètre. Le plus ancien abrite l’église, la mairie et les commerces… tandis que le quartier neuf héberge l’école, la poste et le restaurant. De l’un à l’autre, les nouveaux équipements sportifs, le modernisme du complexe de pelote, la superficie dédiée aux jardins communaux trahissent l’attachement de Saint-Martin-de-Seignanx à son tissu associatif, qu’il soit sportif ou culturel.

Les hébergements de type camping, gîtes ou chambres d’hôtes remplacent avantageusement les structures hôtelières. Qu’ils soient donc hébergeurs, jardiniers, agriculteurs, biologistes, éleveurs, pépiniéristes, pêcheurs ou même chasseurs… les Saint Martinois ont un rapport privilégié à l’environnement. Cela s’est naturellement traduit par l’aménagement de plusieurs boucles de randonnée et l’engagement de la commune dans un agenda 21.